– 70 exposants ont confirmé leur présence à la 18e édition du salon.

– La production écologique augmente de 4 % malgré la pandémie

– La société de conseil Bilibin Circular rejoint le comité organisateur de Bioterra

– Bioterra se tiendra du 4 au 6 juin à Ficoba

La commercialisation de Bioterra 2021 avance à grands pas et tout indique qu’elle occupera 100% de l’espace d’exposition et occupera, comme lors des éditions précédentes, aussi bien les trois pavillons intérieurs de Ficoba que la zone d’exposition extérieure.

Les entreprises du secteur sont impatientes de participer à une nouvelle édition du salon des produits écologiques, de la bio-construction, des énergies renouvelables et de la consommation responsable, et plus de 70 exposants ont déjà confirmé leur présence.

Bon nombre d’entre eux apporteront leurs propositions de production écologique à Ficoba du 4 au 6 juin. L’importance croissante du secteur ressort clairement des chiffres présentés ce matin à Ficoba par le président du Conseil basque de l’agriculture et de l’alimentation biologiques.

Bien que la pandémie ait produit un léger ralentissement de cette activité, celle-ci a toutefois progressé de 4% par rapport à 2019. Par territoires, l’augmentation a été plus importante en Gipuzkoa, qui continue à présenter un plus grand nombre de sociétés d’exploitation, 258 sur un total de 658 opérateurs.

 

 201420152016   ∆2017   ∆2018   ∆20192020
ARABA127134147 10%154   5%168 9%179   6%187   4%
BIZKAIA125147161   9%175   9%190 9%208   9%213   %2
GIPUZKOA182195206   6%213   3%227   6%240 8%258   %7,5
TOTAL434476514542585627658
 +12%+10%+8%+5%+8%+7%+5%

La production agricole, avec 54%, reste la section la plus importante, suivie par la transformation, l’élevage, la commercialisation et les importations.

 producción agrícolaganaderíatransformacióncomercializaciónimportaciónTOTAL
ARABA1382459213245
BIZKAIA1454540297266
GIPUZKOA1564982277321
TOTAL4391181817717832

Suivant la tendance habituelle, toutes les activités de production biologique comptent un plus grand nombre d’opérateurs, mais l’augmentation de l’année dernière a été remarquable dans le cas de la production agricole, tant dans la production végétale qu’animale. En revanche, la transformation et l’importation de produits alimentaires biologiques ont stagné.

Il convient également de noter que la plupart des opérateurs sont engagés dans l’horticulture, suivie par les producteurs de fruits. Dans le domaine de l’élevage, l’élevage de bovins de boucherie est l’activité la plus courante.

En ce qui concerne la surface consacrée à la production biologique, la croissance en 2020 a été de 20 %, seulement dépassée par les augmentations de 2019 (27 %) et 2017 (32 %), principalement en raison de l’enregistrement de plusieurs agriculteurs ayant une grande surface fourragère.

Proportionnellement, met en avant la surface consacrée aux pâturages puis à la vigne. Par territoires, la superficie d’Araba est la plus importante grâce à la culture de la vigne, des pâturages et des cultures extensives.

Sur la surface totale, 66% correspondent à des pâturages. Par cultures, la superficie des pâturages se distingue dans toutes les provinces. Après les pâturages, la vigne en Araba, les légumes et les arbres fruitiers en Bizkaia et les arbres fruitiers en Gipuzkoa sont les cultures ayant la plus grande surface.

 201420152016   ∆2017   ∆2018    ∆20192020
Superficie (has) 2.8742.9833.195 7%4.244 32%4466   5%5661   %276789   20%
Araba 1.6591.6201.757 8%2.670 52%2735 2%3245   %184046   %25
Bizkaia 653736785   7%824   5%883 7%1191   34%1417   %19
Gipuzkoa 561627653   4%750 15%84 13%1225   %441326   %8

 

Arantza Eguskiza, président du Conseil de l’agriculture et de l’alimentation biologique d’Euskadi, a déclaré que « bien que la croissance de l’alimentation biologique tende à augmenter, des projets sont encore perdus en raison du manque de conseils et d’incitations au moment du développement du marché.

Il a également souligné que le chemin est encore long pour atteindre la stratégie « Farm to fork » que l’Union européenne a proposé de réaliser d’ici 2030. L’objectif, a déclaré Eguskiza, est que 25% des terres agricoles soient en production biologique, et aujourd’hui au Pays basque n’atteint pas 4%.

Le comité d’organisation renforce son profil d’économie circulaire

Dès ses débuts en 2004, Bioterra s’est fixé pour objectif de fournir un traitement professionnel au secteur de l’écologie comme formule pour contribuer à son développement et à sa normalisation. Un objectif qui a été élaboré en étroite collaboration avec les représentants du secteur.

C’est pourquoi, au cours des 18 dernières années, Bioterra a été soutenu et promu par un comité d’organisation, composé d’associations et d’opérateurs spécialisés, qui a maintenu la forte identité biologique de Bioterra et a évolué main dans la main avec la production biologique elle-même.

Cette évolution se reflète dans cette édition, où l’économie circulaire sera l’un des thèmes prioritaires du salon, dans l’incorporation au comité de Bilibin Circular, un cabinet de conseil en économie circulaire qui non seulement croit au changement, mais le crée. Son objectif est d’activer l’économie circulaire dans les entreprises et les territoires pour réduire les déchets de manière rentable, en utilisant ses propres méthodologies créatives qui combinent l’expertise technique et la vision commerciale pour promouvoir un monde sans déchets.

Selon  Dawa Fernández, directrice  et co fondatrice, « nous avons rejoint le comité organisateur de Bioterra parce que cette année, l’économie circulaire est le thème central et nous trouvons intéressant de faire connaître au public ce concept, qui a été davantage confiné à des environnements techniques. Depuis Bilibin, nous travaillons dans ces deux domaines (technique et plus pratique) et nous pensons que nous pouvons apporter des contributions intéressantes à Bioterra ».

Informations pratiques

La 18e édition de Bioterra ouvrira ses portes du vendredi 4 juin au dimanche 6 juin.

La foire sera ouverte non-stop de 10h00 à 20h00. Parking gratuit. L’arrêt Euskotren se trouve à 50 mètres.

Plus d’informations : bioterra.ficoba.org